L'Europe du crowdlending est en marche

Dans les prochaines semaines, la Commission européenne va faire un pas de plus vers une harmonisation des pratiques du crowdlending en Europe. En effet, grâce à un règlement européen qui pourrait être voté dans le courant de l'année 2018 chaque plateforme ayant obtenu le label EU pourra exercer dans un autre pays que celui d'origine.

Actuellement les plateformes qui souhaitent sortir de leur marché local, doivent se soumettre à la réglementation du pays de destination. Ainsi, une plateforme belge doit-elle se faire agréer en France pour y intervenir. Le problème étant que les législations nationales sont souvent différentes, voire contradictoires entre les pays.

Le texte européen va ainsi mettre tous les pays au même niveau d'exigence et c'est même l'autorité européenne des marchés financiers (ESMA) qui délivrera un label européen des plateformes qui le demanderont. Ce label appelé ECSP pour European Crowdfunding Service Provider leur permettra donc d'intervenir dans les 28 pays de l'Union et de manière transnationales.

Ce nouveau label européen devrait présenter peu de nouvelles contraintes pour les plateformes déjà agréées dans leur pays d'origine. Les campagnes de financement ne pourront toutefois pas dépasser 1 million d'euros sur 12 mois par emprunteur. Les plateformes européenne devront enfin avoir toutes le même degré de transparence quant aux coûts et frais imputés aux clients. Autant dire que ce texte, très attendu sur le marché européen, devrait permettre une véritable comparaison des pratiques entre les différentes plateformes.