Ne confondons pas Crowdfunding et Crowdlending !

Le crowdfunding est régulièrement cité dans les actualités, le crowdlending également. Cependant, il demeure une certaine confusion entre ces deux appellations. Il existe pourtant bien des spécificités propres à ces deux métiers.

Le crowdfunding permet à des particuliers d’investir leur épargne dans des sociétés contre des parts de capital - c’est ce que l’on appelle le crowdfunding ou equity crowdfunding - ou bien de l’investir sous forme de prêt, en anglais « lend » d’où le crowdlending.

Crowdfunding versus Crowdlending :

Les sociétés financées : Le crowdfunding s’adresse à des start-up qui recherchent des fonds pour financer leur croissance. Le crowdlending, quant à lui, s’adresse à des PME plus matures ayant un besoin de financement spécifique.

La visibilité : Avec le crowdfunding vous savez à quel moment vous investissez votre épargne mais peu de personnes s’interrogent sur le moment où il la récupèreront et, dans quelles conditions. Même si des scénarios sont annoncés à l’avance par les plateformes, les sociétés non cotées en bourse n’ont pas de liquidité. A l’inverse, avec le crowdlending pas de surprise : vous savez au moment de votre investissement quelle en sera la durée (max 5 années) et vous percevez des remboursements tous les mois.

Le retour sur investissement : Le crowdfunding fonctionne comme le Venture Capital; vous pouvez espérer gagner de l’argent qu’au moment de la sortie, c’est à dire au moment où vous revendrez vos parts. Mais là encore, on ne connaît ni la date, ni le montant potentiel des gains. Côté crowdlending, vous savez ce que va vous rapporter votre épargne via le taux d’intérêt (de 5 à 12%) qui est fixé contractuellement et connu dès le départ.

Les frais : certaines plateformes de crowdfunding prennent une commission à au moment de l'investissement et prélevent des success fees au moment des sorties. Chaque plateforme à ses règles, donc, vigilance. Un cas récent a montré que des particuliers avaient perdu une partie de leur mise (à cause de la commission prélevée lors de l'investissement) et ce bien que les actions aient été cédées avec une plus-value. Chez Look&Fin, les prêteurs ne sont taxés ni à l’entrée ni à la sortie. Notre commission est uniquement à la charge de l’emprunteur.