Des avancées réglementaires en faveur du Crowdlending

L'année 2016 s'achève. Le marché du crowdlending a été multiplié par 2,5 et est désormais reconnu comme une catégorie de placement à part entière. Il attirent de plus en plus la confiance des investisseurs institutionnels, en témoignent les augmentations de capital de plusieurs de ses acteurs en 2016.

2016 aura également été marquée par des évolutions réglementaires significatives les marchés Belges et Français. Il est intéressant de comparer les avancées réglementaires de ces 2 voisins :

Belgique

La loi PFA a été publiée la semaine dernière au Moniteur Belge. Cette Loi qui organise la reconnaissance et l’encadrement du crowdfunding entrera en vigueur au 1er février 2017 permettra de proposer désormais des dossiers jusqu’à hauteur de 300 000€ en crowdlending - contre 99 999€ aujourd’hui - dans la limite de 5 000 € par prêteurs.

France

Bonne nouvelle ! les pertes en capital sont désormais déductibles des intérêts futurs pour les contribuables français, sur les contrats de prêts, dans la limite d’un plafond annuel global d’imputation de 8 000 €. En pratique, cette mesure permet aux particuliers qui consentent des prêts d’imputer la perte en capital subie en cas de non remboursement.