J'ai appel au crowdlending pour développer mon Marché Bio !

Anne Lemineur est une femme dynamique et engagée.
Depuis 2005, elle est à la tête de La Biosphère, une aventure entrepreneuriale wallonne en Belgique qui a débuté il y a plus de 30 ans : de la vente de produits bio frais sur des marchés, l’activité s’est sédentarisée, devenant un marché couvert.
Mais aujourd’hui, celle qui a été élevée avec des produits du terroir, a une nouvelle ambition, et le crowdlending lui permet de les réaliser...

Quel est donc le rapport entre La Biosphère et le financement participatif ?

Rencontre avec Anne Lemineur – emprunter en crowdlending pour financer un projet! alt Outre ses convictions personnelles et celles de son équipe, Anne Lemineur a bien en tête les attentes de ses clients avec qui elle tisse des liens au quotidien. Elle sait que ceux-ci aimeraient « plus » que des produits Bio. Avec ce projet ambitieux elle a la volonté de répondre à leurs intérêts et nouveaux besoins.

« L’Espace La Biosphère » sera un véritable lieu où l’on pourra retrouver, bien sûr l'alimentation biologique, mais aussi l’écologie, le bien-être, la permaculture ou bien encore la citoyenneté responsable. Le lieu accueillera ainsi des conférences thématiques, des ateliers, des cours de yoga ou de cuisine veggie en passant par un bar à jus, une boucherie Bio… etc.

Pour cela, il faut déménager car le lieu actuel serait trop petit et peu pratique pour accueillir un flot continuel de visiteurs. Mais cela tombe bien, un grand bâtiment – idéal pour la réalisation de ce projet - est à la vente juste à côté.

C’est là qu’entre en jeu le financement participatif.

En effet, ce projet – achat et travaux d’aménagements - a un certain coût et « l’entreprise ne dispose pas de fonds propres suffisants pour pouvoir obtenir le crédit bancaire demandé » sont les propos rapportés par la banque, nous indique Anne Lemineur.

L’entrepreneuse ne se décourage pas pour autant : « Il fallait absolument que je trouve un moyen pour obtenir des fonds complémentaires qui permettraient d’apporter la garantie nécessaire à la banque afin de débloquer le crédit » nous dit-elle.

« J’ai alors tout de suite pensé au financement participatif et en particulier au crowdlending comme une solution potentielle ! Après avoir analysé les différentes plateformes existantes, j’ai jeté mon dévolu sur la plateforme de prêt participatif Look&Fin car, en plus d’avoir une réputation sérieuse, sa spécialité est le financement de PME. Cette dernière accorde des crédits à des projets qui ont des besoins entre 100 000€ et 1 Millon €, ce qui était pile dans la fourchette de ce que je recherchais » précise Anne Lemineur. « Il était aussi important pour moi que la plateforme choisie soit proche de notre état d’esprit et de nos valeurs éthiques. » ajoute-t-elle.

Et ensuite ?

« Les équipes de Look&Fin sont venue nous rencontrer. J’ai pu leur expliquer mon projet et mettre à leur disposition l’ensemble des éléments financiers dont ils avaient besoin. Le process a été très rapide, moins de deux semaines pour l’analyse financière. Puis lorsque notre dossier a été accepté pour 300 000€ de financement, il a été mis en ligne sur leur plateforme et financé en quelques minutes ! J’étais très enthousiasmé car mon projet a séduit des prêteurs qui ne nous connaissaient pas ! ».

Pour compléter cette somme obtenue grâce au crowdlending et à la communauté de prêteurs de Look&Fin, Anne Lemineur a également fait appel en direct à ses clients pour que ceux-ci une somme complémentaire de 240 000 €.

« Là aussi le succès a été au rendez-vous ! Nos clients se sont mobilisés très vite car ils partagent les valeurs de notre projet ! J’ai même dû en refuser un certain nombre car l’objectif était déjà atteint ! » déclare Anne Lemineur.

« Je recommande à tous les entrepreneurs de PME le crowdlending comme solution de financement : cela permet de ne pas retarder ou remettre à plus tard vos projets ! C’est aussi un bon moyen pour faire effet de levier auprès de votre banque. Et surtout une belle aventure humaine ! » conclue Anne Lemineur.

Grâce à ses deux campagnes de financement participatif et ses 540 000 € en poche faisant office de garantie bancaire, Anne Lemineur est retournée voir sa banque. Celle-ci lui a accordé le crédit nécessaire au projet et permettant l’achat du terrain et du bâtiment. Les plans d’aménagement sont en cours avec les architectes. Mais patience, pour lui rendre visite, il faudra attendre l’ouverture de « L’Espace La Biosphère » prévu pour le début de l’année 2018 !
alt